« Agissez pour le patrimoine ! » : Une Conférence à Chypre

Публикувано:
09:52ч / 24.10.2019г
Брой прочитания:
135
Брой коментари:
0
Les biens culturels sont un patrimoine inestimable de l’histoire et de l’identité, qu’il convient de préserver en toute circonstance. En tant que tels, ils contribuent à rendre la société plus pacifique, plus juste et plus solidaire. Mais en temps de paix comme en temps de guerre, les biens culturels sont, à une fréquence alarmante, la cible d’actes malveillants, qui conduisent souvent à la perte ou la destruction définitive du patrimoine culturel. Il en résulte un appauvrissement pour l’ensemble de l’humanité. Le patrimoine culturel est dérobé dans les musées, les galeries, les collections privées, les monuments religieux ou les sites archéologiques, et fait l’objet d’un trafic illicite via des réseaux internationaux de criminalité organisée. Ce commerce illégal est aujourd’hui un phénomène transnational, qui court-circuite les frontières nationales et les points de contrôle des polices locales.

C’est pourquoi, dans le cadre de la Convention du Conseil de l’Europe sur les infractions visant des biens culturels (« Convention de Nicosie »), le Commissaire au volontariat et aux organisations non gouvernementales de la République de Chypre, en coopération avec le ministère chypriote des Affaires étrangères, le Conseil de l’Europe et l’Union européenne, organise une conférence de deux jours, les 25 et 26 octobre (au Centre de conférences Filoxenia, salle « Zenon Kitieus », à Nicosie) pour faire mieux connaître et promouvoir les initiatives communes de lutte contre les infractions visant des biens culturels.

La Conférence sera ouverte par le ministre des Affaires étrangères de Chypre, Nikos Christodoulides, et par la Secrétaire Générale adjointe, Gabriella Battaini-Dragoni.

Seront présentés, lors de ce symposium, les résultats d’une nouvelle étude européenne sur le trafic de biens culturels et les liens avec la criminalité organisée, la nouvelle réglementation de la Commission européenne sur l’importation de biens culturels ainsi que d’importants projets de recherche et initiatives en cours en Europe.

Les participants comprendront des représentants des gouvernements (prévention du crime, culture, tourisme, éducation) et de la société civile/ONG des États membres du Conseil de l’Europe et de pays voisins, des représentants du secteur des entreprises ainsi que des représentants de l’Union européenne, de l’UNESCO, d’UNIDROIT, d’OING et d’autres parties prenantes.

La Conférence sera hautement interactive et combinera les points de vue de spécialistes avec ceux d’acteurs du patrimoine plus généralistes. Enfin, sur la base de débats approfondis menés au sein de quatre groupes de travail thématiques, elle consolidera les idées et formulera des propositions d’action en vue de développer résolument une culture de la sensibilisation et de la gestion responsable des biens culturels, en donnant aux citoyens et aux pouvoirs publics les moyens d’agir.

Contexte

La Convention du Conseil de l’Europe sur les infractions visant des biens culturels est ouverte à la signature des États membres du Conseil de l’Europe et de tous les pays du monde depuis le 19 mai 2017. Elle vise à prévenir et à combattre le trafic illicite et la destruction des biens culturels, dans le cadre de l’action du Conseil de l’Europe contre le terrorisme et la criminalité organisée, et contribue à promouvoir la coopération et les partenariats à l’échelle internationale.

Cette Convention, qui est le seul traité international portant spécifiquement sur l’incrimination du trafic illicite de biens culturels ; elle définit plusieurs infractions pénales, notamment le vol, les fouilles illégales, l’importation et l’exportation illégales, ainsi que l’acquisition et la mise sur le marché de biens ainsi obtenus. Elle érige également en infraction pénale la falsification de documents et la destruction ou la détérioration intentionnelle de biens culturels.

Le texte en bulgare

Logo francophonie-okLa rubrique Francophonie de ce site présente les actualités de la francophonie en Bulgarie, en Europe centrale et orientale et dans le monde entier.

 

Източник: www.coe.int