La Secrétaire générale de la Francophonie salue les professeurs de français

Публикувано:
14:38ч / 28.11.2019г
Брой прочитания:
182
Брой коментари:
0

A l’occasion de la première Journée internationale du professeur de français, dont l’OIF est partenaire, la Secrétaire générale de la Francophonie salue dans un message l’engagement de toutes celles et ceux qui „transmettent l’amour de la langue française„.

Nous avons tous eu une ou un « prof de français » qui nous a marqués. Une enseignante, un enseignant qui, en faisant preuve d’« innovation et de créativité » – pour reprendre le thème de cette première Journée internationale du professeur de français – a rendu aisées les règles les plus ardues de l’orthographe et lumineux, les vers les plus obscurs d’une tragédie.

Quand j’étais au collège, dans le Nord du Rwanda, j’ai eu la chance d’avoir un professeur de français extraordinaire ! Monsieur Étienne Reunis, qui était belge, m’a fait aimer la musique de cette langue, si différente de celle de ma langue maternelle, le kinyarwanda. Il m’a aussi initiée à la richesse et à la beauté des textes écrits en français.

Si j’ai toujours entretenu une relation privilégiée avec la langue française, même pendant les longues années où j’ai vécu aux États-Unis, c’est grâce à ce professeur. Et si je suis Secrétaire générale de la Francophonie, il y est certainement pour quelque chose !

Alors, aujourd’hui, en rendant hommage à cet enseignant, je veux rendre un hommage appuyé à toutes celles et à tous ceux, qui, partout dans le monde, transmettent l’amour de la langue française.

C’est aussi grâce à vous, professeurs, que la langue française est la deuxième langue étrangère apprise. Vous ouvrez les portes des horizons infinis de la langue française, présente sur les cinq continents, et riche de ses multiples accents.

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs de cette langue, qui, à son tour, ouvre beaucoup de portes, celles des cultures francophones, mais aussi, et c’est le grand enjeu du moment, celles de l’emploi et de la réussite. Car la langue française est utile et porteuse de modernité et d’avenir pour les jeunes. On ne le dira jamais assez !

Forte de ses 300 millions de locuteurs, elle a un futur des plus prometteurs, à condition que la qualité de son enseignement continue de s’améliorer partout dans le monde, et je sais que vous y veillez au quotidien en vous montrant créatifs et innovants. J’ai fait de l’enseignement du français l’une des grandes priorités de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), et j’entends qu’à travers nos programmes, nous vous accompagnions encore plus efficacement.

Chères et chers professeurs,

Vous méritez toute notre reconnaissance et nos encouragements. C’est une excellente idée qu’a eue la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF) de vous consacrer cette Journée.

L’OIF, partenaire fidèle de la FIPF, est fière d’avoir pu contribuer, grâce à un appel à projets, à sa célébration dans différentes régions du monde.

Je formule le vœu que cette Journée internationale renforce encore l’engagement des professeurs dans la transmission de notre langue en partage, et suscite de nouvelles vocations parmi les jeunes générations.

Il y va de l’avenir de la Francophonie.

Louise Mushikiwabo

Le texte en bulgare

Logo francophonie-okLa rubrique Francophonie de ce site présente les actualités de la francophonie en Bulgarie, en Europe centrale et orientale er dans le monde entier.

Източник: OIF