Séminaire sur la prévention de la radicalisation chez les jeunes, Sofia, 9-11 octobre 2017

Публикувано:
07:15ч / 11.10.2017г
Брой прочитания:
106
Брой коментари:
0

La Stratégie jeunesse de la Francophonie 2015-2022 prévoit l’accompagnement des institutions et des acteurs nationaux de la jeunesse dans le but de renforcer leurs capacités et leurs compétences pour accomplir au mieux leurs missions au service de la jeunesse.
En mars 2016, la Secrétaire générale de la Francophonie, S.E. Madame Michaëlle JEAN lançait l’initiative « Libres ensemble » en vue de soutenir l’engagement et les initiatives citoyennes de la grande majorité des jeunes qui, malgré l’adversité, continue de clamer son refus des discours haineux, des messages d’intolérance culturelle, sociale et religieuse que répandent ceux qui ont pour projet de mettre en péril la démocratie, la justice, la paix et la dignité humaine, ces valeurs universelles que nous partageons.
Depuis le lancement de l’initiative, l’OIF a fortement accru son engagement pour contribuer, sur le terrain, à la prévention et au renforcement du lien social par l’éducation, la formation, la culture, la promotion des droits et des libertés, le sport, le volontariat, l’aide à l’insertion et à la création d’activités économiques. L’OIF s’engage également dans un processus de renforcement des capacités des structures nationales et des acteurs de la jeunesse en matière d’élaboration, de mise en oeuvre, de suivi et d’évaluation des politiques publiques de jeunesse portant sur la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent des jeunes.
Dans cette perspective, l’OIF, en partenariat avec le Gouvernement du Bénin, a organisé un séminaire qui a réuni des directeurs et des cadres nationaux qui s’occupent de la mise en oeuvre des politiques publiques de la région ouest-africaine. Une dizaine de pays y ont été représentés.
Satisfaite de l’accueil du séminaire par les acteurs concernés et tirant les enseignements du premier, l’OIF souhaite organiser une série de séminaires régionaux sur les politiques publiques de jeunesse et la prévention de la radicalisation et l’extrémisme violent. Les gouvernements de Bulgarie, de Madagascar et du Vietnam sont pressentis pour accueillir respectivement le séminaire de leur région. Le séminaire pour les pays d’Europe Centrale et Orientale se tiendra à Sofia, en Bulgarie, du 9 au 11 octobre 2017. Le Ministère bulgare de la Jeunesse et du Sport sera l’hôte du séminaire.
Le séminaire se propose de :
1. Faire un état des lieux des connaissances en matière de radicalisation et d’extrémisme violent chez les jeunes et leur prise en compte au niveau des politiques publiques de jeunesse dans les pays d’Europe centrale et orientale membres de la Francophonie;
2. Partager des expériences, bonnes pratiques ou pratiques prometteuses dans la région en termes de prise en compte de la lutte contre la radicalisation dans les politiques publiques de jeunesse;
3. Proposer des stratégies pertinentes et des lignes d’action à intégrer dans les politiques publiques de jeunesse pour prévenir la radicalisation et l’extrémisme violent, et identifier des pistes de collaboration pour mener à bien ces actions sur le terrain.

Au terme du séminaire, les participants seront suffisamment sensibilisés et aptes à amorcer des actions de relecture et/ou de mise à niveau des politiques publiques en matière de jeunesse. Plus spécifiquement les participants auront :
1. Amélioré leurs connaissances sur la problématique de la radicalisation chez les jeunes à l’oeuvre dans la région et les facteurs nourrissant l’extrémisme violent;
2. Mis en évidence l’importance du rôle des instruments de politiques publiques pour adresser les questions liées à la radicalisation et l’extrémisme violent chez les jeunes;
3. Partagé des expériences et bonnes pratiques en matière prise en compte de la lutte contre la radicalisation dans les politiques de jeunesse;
4. Proposé des stratégies pertinentes, des lignes d’action et des pistes de collaboration à intégrer dans les politiques publiques de jeunesse pour prévenir la radicalisation et de l’extrémisme violent chez les jeunes;
5. Formulé des recommandations sur des actions de suivi post séminaires pertinentes afin d’améliorer la réponse des politiques publiques de jeunesse dans les pays concernés
A l’issue du séminaire, l’OIF serait disposée à envisager, avec les Ministères qui le souhaitent, une prise en compte concrète des résultats du séminaire au niveau national, dans le cadre de sa programmation et dans la limite de ses ressources. Cela pourrait se matérialiser par un appui institutionnel et une mise à disposition d’expertise pour accompagner les efforts nationaux de relecture des textes, d’élaboration de plans d’actions et de mobilisation de partenaires techniques et financiers multilatéraux.
Le séminaire regroupe des cadres supérieurs dans les ministères de la jeunesse responsables de l’élaboration des politiques et de la conduite de leur mise en oeuvre. Des représentants de jeunes sont conviés au séminaire.
Les ministères des pays d’Europe Centrale et Orientale suivants sont ciblés : Albanie, Arménie, Bulgarie, Ex-république yougoslave de Macédoine, Moldavie, Roumanie.

Източник: BRECO