Discours d’ouverture du récital „Muses francophones“ par le ministre Ivan Kondov

Публикувано:
09:06ч / 18.05.2023г
Брой прочитания:
116
Брой коментари:
0

Le ministre des Affaires étrangères Ivan Kodov prononce son discours. De gauche à droite : Gergina Dvoretzka Aksinia Mihaylova, Dimana Ivanova, à droite Snezhana Yoveva-Dimitrova, directrice de l’Institut culturel d’État

Le 15 mai dernier dans la galerie „Mission“ a eu lieu le récital „Muses francophones“, que la fondation „L’Europe et le Monde“ a organisée en partenariat avec le Ministère des Affaires Etrangères, l’Institut Culturel d’Etat et l’Ambassade du Royaume du Maroc en Bulgarie le à l’occasion du 30e anniversaire de l’adhésion de la Bulgarie à l’Organisation internationale de la Francophonie. Le le récital a eu lieu sous le patronage de la Vice-présidente de la République de Bulgarie Mme Iliana Iotova. Les poètes francophones Aksinia Mihailova, Dimana Ivanova, Boyko Lambovski et Gergina Dvoretska ont participé avec leurs poèmes et leurs traductions du français.

L’événement a été honoré par des ambassadeurs des pays francophones, des diplomates, des personnalités publiques, des écrivains, des enseignants, des journalistes.

Ministre Ivan Kondov

Le ministre des Affaires étrangères Ivan Kondov a prononcé un discours d’ouverture. Nous le publions intégralement :

La soirée poétique d’aujourd’hui « Muses francophones » s’inscrit dans le cadre des événements marquant le 30e anniversaire de l’adhésion à part entière de la Bulgarie à l’Organisation internationale de la francophonie. Il est le fruit d’une collaboration entre le ministère des Affaires étrangères, son Institut culturel et la Fondation Europe et Monde avec le soutien du Groupe des ambassadeurs francophones. Avec cette soirée poésie, nous voulons rendre hommage aux talents poétiques bulgares pour leur apport à la poésie en langue française et pour la promotion de la poésie francophone en Bulgarie.

(Ensuite, le ministre Ivan Kondov a poursuivi son discours en français.):

A travers la poésie francophone nous voulons rendre hommage à la richesse et à la diversité de la francophonie – une communauté qui embrasse une multitude de cultures et de langues.

La poésie étant un art du langage qui transcende les frontières, elle est une expression universelle de la créativité et de l’imagination humaine. Le poète est un créateur qui travaille sur les mots pour créer des images, des émotions, des histoires et des rêves.

Ce soir, nous célébrons avant tout la langue française comme une langue de poésie, une langue qui nous permet de découvrir de nouvelles perspectives et de nouvelles façons de voir le monde. J’aimerai citer le célèbre dramaturge et scénariste français Jean Anouilh, qui disait: „Je me sers pourtant de la langue française, la plus concise, la plus claire, la langue des diplomates et des souverains.“

Nous vivons à une époque où les médias sociaux ont transformé notre façon de communiquer, la langue est souvent mutilée quand on s’exprime sur les réseaux sociaux, mais la poésie reste une forme d’expression artistique intemporelle qui continue d’inspirer les gens du monde entier. Comme écrivait Victor Hugo, „La composition poétique résulte de deux phénomènes intellectuels, la méditation et l’inspiration. La méditation est une faculté, l’inspiration est un don.

Nous avons le privilège d’accueillir ce soir quelques poètes bulgares qui ont en commun ce don et qui ont choisi de partager leurs sentiments et leurs émotions en français –  la langue qui nous unit et qui nous inspire pour célébrer la pluralité de la francophonie et mettre en valeur ses accents, ses rythmes, ses mots et ses multiples couleurs.  Chacun d’entre eux apporte sa propre voix, son propre style et sa propre vision du monde, créant ainsi une mosaïque poétique unique et émouvante.

Ce soir je laisse la poésie nous emporter dans l’harmonie des mots qui a le don de nous émouvoir.“

Източник: www.evropaworld.eu